Convention de coaching et code de déontologie

Préambule

separateur

Le coaching est l’art d’accompagner une personne dans l’atteinte de ses objectifs personnels et/ou professionnels. C’est une conduite du changement accompagnée d’une personne pour une amélioration attendue et durable vers une plus grande autonomie de cette personne.

Basée sur un processus d’entretiens, c’est principalement une relation de collaboration entre le Coaché et le Coach qui est structuré autour de :

  1. La validation d’un ou plusieursobjectifs à atteindre au terme de l’accompagnement entre le Coaché et le Coach
  2. Un bilan de la situation actuelle, comme point de départ de la prise de conscience et de l’accompagnement
  3. La mise en œuvre d’actions concrètes pour permettre au coaché de se rapprocher petit à petit et d’atteindre le ou les objectifs validés.

Outre l’atteinte de ou des objectifs, ces actions, permettent de mettre le coaché sur le chemin de la réussite. Le coaché va se révéler, développer son potentiel, augmenter son niveau de performance et déclencher un cercle vertueux d’amélioration continue de la connaissance de soi, de la confiance en soi et de l’estime de soi.

Convention de coaching et code de déontologie

separateur

La convention de coaching est un contrat de moyens et non pas un contrat de résultat. Ces moyens sont le temps et la compétence du coach. Le client est responsable de son travail et de toutes ses conséquences sur lui-même.

La démarche de coaching individuel s’effectue dans le cadre d’une relation duelle entre la personne accompagnée (le Coaché) et son coach. Cette relation est strictement confidentielle et l’intervenant est tenu au secret professionnel.

Devoirs du coach vis à vis de son client & déontologie

  • Le coach s’autorise en conscience à exercer cette fonction à partir de sa formation et de son expérience. Il devra être en mesure d’expliciter les bases théoriques du processus d’accompagnement utilisé pour le coaching en cours. Il doit consacrer régulièrement une partie de son temps à l’actualisation et au perfectionnement continu de ses connaissances.
  • Le coach s’engage formellement à respecter, dans sa pratique professionnelle, les principes de la Charte des coaches professionnels affiliés à la Fédération Francophone de Coaching et dont un exemplaire figure ci-après.
  • Le coach s’engage à agir avec professionnalisme et à mettre en œuvre tous les moyens dont il dispose pour permettre l’atteinte des objectifs de son Coaché. A ce titre, il devra vérifier sa propre compétence à intervenir sur les problèmes soulevées lord ‘une démarche de coaching, et en cas de manque dans ce domaine, proposer à son coaché des orientations plus pertinentes. Sous réserve des dispositions propres au secret professionnel et à la déontologie, ces moyens peuvent inclure entant que de besoin, le recours à un confrère ou à une consœur.
  • Le coach est attentif au métier, aux usages, à la culture, au contexte et aux contraintes de la personne qu’il accompagne.
  • Le coach adapte son intervention dans le respect du coaché, de sa personne, de ses choix, de ses étapes de développement et de ses besoins réels du moment. Il devra laisser au Coach l’entière responsabilité de ses décisions opérationnelles. Il devra développer l’autonomie du Coaché afin qu’il assume pleinement ses choix et solutions trouvées grâce à la présence du Coach.
  • Conscient de sa position, le coach s’interdit d’exercer tout abus d’influence de quelque nature que ce soit. Il devra refuser d’aider son Coaché à agir en dehors du cadre de la loi ou si l’intervention demandée ne permet pas le respect des personnes.
  • Le coach s’astreint au secret professionnel et s’engage à ne transmettre à des tiers, quel qu’ils soient et sous aucun prétexte, les informations portées à sa connaissance lors des séances de travail.
  • Le coach adapte son intervention dans le respect des étapes de développement de son client.

Devoirs du client vis à vis du coach 

  • Implication: Le Coaché est responsable de son engagement personnel et son implication dans cette démarche ainsi que de sa disponibilité pour sa mise en œuvre. Le Coaché est responsable de son travail et de toutes ses conséquences sur lui-même.
  • Responsabilité : Le coaching étant un processus de développement professionnel et/ou personnel, le client a de fait la responsabilité des décisions prises. En aucun cas, le Coach ne peut être tenu pour responsable des décisions ou non décisions prises du Coaché, pendant la période du coaching ou postérieurement.
  • Ponctualité : Le client est engagé à être ponctuel dans les rendez-vous pris avec le coach. En cas de retard qui lui est imputable :
    • S’il est inférieur à 30 minutes, la séance de travail est d’autant écourtée.
    • S’il est supérieur à 30 minutes, elle est annulée sans possibilité de report. Dans tous les cas, la facturation a lieu comme si la séance avait été réalisée.
  • En cas de retard pour cause de force majeure :
    • S’il est inférieur à 30 minutes, la séance de travail est d’autant écourtée mais sera facturée prorata temporis.
  • Assiduité : En cas d’annulation d’un rendez-vous, le client informe le coach de cette annulation au moins 48 heures au préalable. A défaut, l’entretien est considéré comme réalisé sans possibilité de report et sauf en cas de force majeure, elle sera donc facturée.

Résiliation

Pendant toute la durée du contrat, le Coaché ou le Coach peuvent interrompre unilatéralement le travail en cours, moyennant un préavis d’une semaine et ce, par tous les moyens (lettres, e-mail) sous la condition expresse que la partie désirant résilier le contrat puisse réellement s’assurer que l’autre partie a effectivement pris connaissance de son intention.

Règlement

Le règlement s’effectuera sous la forme suivante en un ou plusieurs versements comme convenu entre les deux parties, le Coach et la personne Coachée :

  • Espèces
  • Chèques
  • Virements
  • Paypal

Charte des professionnels affiliés à la Fédération Francophone de Coaching

separateur

Vision de l’être humain

Un coach croit en la dignité et l’intégrité de chaque être humain et s’engage à promouvoir les capacités et les ressources propres à chaque personne.
Il respecte ses clients, leurs besoins, leurs demandes et leur apporte un soutien constructif inconditionnel.
Il les aide à se fixer des objectifs motivants et épanouissants et à donner le meilleur d’eux-mêmes. Il les accompagne dans la mise en œuvre des moyens les plus rapides et les plus efficaces qui leur permettront d’atteindre leurs objectifs.

Position à l’égard de la profession

Dans ses propos et ses actes il se tient à un devoir de réserve lorsqu’il s’agit de la profession et de ses différents courants.
Il fait preuve d’ouverture d’esprit et de respect à l’égard de la diversité des conceptions existant dans le domaine du coaching et accepte que nulle personne ou groupe ne puisse se prévaloir de détenir la vérité en la matière.

Compétence

Il a effectué une formation professionnelle complète, spécialisée dans le domaine du coaching et a été validé dans sa compétence à exercer professionnellement par l’organisme ou le formateur ayant dispensés la formation-ou est en passe de l’être.
A la demande de ses clients il est en mesure de fournir une information claire sur la nature de sa formation ainsi que sur la ou les qualifications qu’il a obtenues au terme de celle-ci.

Expérience personnelle du coaching

Les membres de la FFC considèrent que l’expérience personnelle du coaching est l’une des composantes nécessaires à la compétence et à la crédibilité d’un coach, qui se doit d’avoir vécu un parcours personnel dans ce domaine. Un coach membre de la FFC a lui-même été coaché et continue à faire appel aux services de confrères quand il en perçoit l’intérêt dans sa vie. De façon plus générale, il est engagé dans un cheminement d’évolution personnelle.

Contrat

Dès le début d’une relation de coaching, les coaches de la FFC conviennent, par écrit, d’un contrat clair avec leurs clients.
Les conditions de cet accord incluent la compétence du coach, la nature du service proposé ainsi que les éventuels services supplémentaires, les limites et les responsabilités de chacun. Il précise aussi la fréquence et la durée des entretiens, la façon dont ils se dérouleront (de vive voix, par téléphone, internet etc…) ainsi que le montant des honoraires perçus par le coach.

Protection des clients

Un coach membre de la FFC s’assure que son intervention sert les meilleurs intérêts de son client et veille à agir avec un haut niveau d’intégrité et de fiabilité pendant toute la durée de la relation de coaching.
II vérifie qu’il a compétence à intervenir dans les domaines pour lesquels on le consulte ou sinon propose d’autres orientations qui lui semblent plus adaptées.
Il garantit le respect des engagements pris contractuellement et se tient à la règle de confidentialité, dans la limite que lui impose la loi de son pays.
Il s’assure que les informations échangées le sont au bénéfice de son client et non de sa promotion personnelle ou professionnelle. En aucune circonstance il ne met à profit la situation de coaching pour en tirer des avantages non contractuels, que ceux-ci soient d’ordre financier, social ou sexuel. Si, au cours de la relation de coaching, il constate que d’importantes divergences ne lui permettent plus de fonctionner selon les termes du contrat, il est dans l’obligation éthique d’y mettre fin en expliquant clairement les raisons de sa décision. Dans la mesure du possible, il veillera à proposer d’autres options à son client.

Supervision régulière

Un coach membre de la fédération possède un lieu de supervision régulier où il peut faire le point sur sa pratique et continuer à progresser dans celle-ci en vue de fournir les services de la meilleure qualité possible à ses clients.

Mise à jour de ses connaissances

Le coaching n’est pas une profession aux connaissances figées et les coaches de la fédération consacrent régulièrement une cote-part de leur temps à l’actualisation de celles-ci. Ils se tiennent au courant des développements réguliers propres à leur profession et s’inscrivent dans une dynamique continue d’évolution professionnelle.

Pratique du Télécoaching et utilisation d’Internet

Les coaches de la Fédération considèrent le téléphone, Internet et toute autre technologie de communication à venir comme des outils professionnels à part entière, utilisables dans la pratique de leur activité.

Respect de la vocation non lucrative de la fédération et contribution à l’image positive de celle-ci

Un membre de la fédération peut se prévaloir de son appartenance à la FFCoaching dans l’ensemble de sa communication professionnelle. Il est cependant clair sur le fait que c’est bien en son nom propre qu’il agit lorsqu’il promeut ses activités et non pas en tant que représentant de la fédération. Il a également à cœur d’en donner une image positive par son comportement, sa compétence et la vision du monde positive dont il est porteur.

felis vulputate, diam accumsan Praesent libero Aliquam porta. ipsum sed quis,
Share This